Écrire : Se mettre en condition pour un travail efficace

Parfois, l’envie d’écrire vous prend ; votre feuille n’attend plus que vous, vous être ultra motivé, pourtant vous avez du mal à vous y mettre. Et pour cause, ce n’est pas parce qu’on est décidé à écrire qu’on devient tout à coup super efficace. Pour vous aider, voici quelques conseils du Scribouillard pour se mettre en condition et rester concentré.

Cela peut paraître élémentaire, mais dans un premier temps, rangez votre espace de travail ; on ne se sent pas à l’aise lorsqu’on s’installe sur un bureau ou une table encombrée et où on doit tout pousser pour se faire une petite place. Dîtes-vous que vous avez besoin de pouvoir vous étaler, de pouvoir poser vos brouillons, vos notes, vos recherches sans risquer de les perdre au milieu d’un amas de pubs ou de courrier. Vous devez pouvoir les retrouver facilement sans perdre de temps à tout retourner au cas où une feuille se soit glisser dans la mauvaise pile. Préparez donc correctement votre place, mais aussi celle de vos supports. Si vous utilisez un ordinateur, pensez à bien dégager votre clavier pour que rien ne vienne gêner la frappe. Si vous écrivez à la main, pensez à vous munir de suffisamment de feuilles pour ne pas avoir à vous interrompre lorsque vous en terminez une, cela vous couperez dans votre pensée et risque de vous faire perdre le cours de votre écriture. Et si vous utilisez les deux supports, comme moi, et bien gardez vous de la place pour pouvoir repousser votre feuille ou votre clavier tout en les gardant malgré tout à portée.

Prenez votre temps ; griffonner quelques idées sur une feuille, c’est utile, certes, ça peut vous aider à avancer, mais ce n’est pas ainsi que vous arriverez au bout de votre travail. Au contraire, vous risquez d’obtenir quelque chose de décousu et de qualité très inégale. Lorsque vous prévoyez d’écrire, ménagez-vous un peu de temps dédié à cette activité ; vous aurez ainsi tout le loisir de vous poser pour réfléchir à votre récit, à vos formulations, mais aussi pour effectuer des relectures et des corrections. L’écriture est un hobby chronophage qui demande patience et persévérance, et puis, une fois que vous aurez commencé, vous ne voudrez plus vous arrêter alors, autant vous planifier un vrai moment d’écriture.

Vous êtes paré de ce côté là ? Parfait ! Pour la suite, vous avez besoin de vous concentrer un minimum pour réfléchir à vos besoins. Chaque auteur a besoin de se créer sa propre ambiance de travail et c’est à lui de la définir. Il s’agit de trouver la bonne formule qui vous gardera motivé et concentré et vous aidera à avancer. Prenez quelques minutes pour réfléchir à vos habitudes, à vos manies ; certains ont besoin d’un calme absolu pour rester focalisés sur leur travail et ne pas perdre le fil de leurs pensées, dans ce cas, bannissez les distractions que peuvent apporter les bruits de fond, comme la télévision ou encore la musique, isolez-vous si possible, enfermez-vous dans votre monde et laissez tout le reste entre parenthèses. Si au contraire, vous avez besoin d’un fond sonore, réfléchissez bien à celui que vous choisirez ; il ne doit en aucun cas retenir votre attention, il doit vous aider à vous installer dans votre bulle, pas vous en sortir. Si vous optez pour de la musique, méfiez-vous de ce que vous choisirez ; si vous avez soudainement envie de vous arrêter pour chantonner ou danser, alors votre playlist n’est peut-être pas appropriée. Définissez votre ambiance sonore avant de commencer votre travail, vous ne devez pas vous arrêter toutes les trois ou quatre minutes pour lancer la chanson suivante.

Pour vous mettre dans l’ambiance, pensez à tout ce dont vous pourrez avoir besoin ; thé, café, balle anti-stresse (utile pour vous aider à réfléchir)… gardez tout à portée de main pour ne pas avoir à vous interrompre sans arrêt. Évitez aussi tout ce qui pourrait vous occuper les mains plus que nécessaire et vous gêner comme le grignotage. Laissez votre téléphone de côté (mettez le sur silencieux si vous pouvez vous le permettre) et créez votre moment bien à vous.

Surtout, ne vous focalisez pas sur ce que vous idéalisez, faîtes plusieurs essais et voyez ce qui vous correspond le mieux. Ne vous laissez pas influencer par le fantasme de l’écrivain solitaire passant des heures dans un bureau silencieux. Aux beaux jours, j’aime par exemple m’installer sur mon balcon ou bien dans un parc. C’est en trouvant une ambiance qui vous fait vous sentir bien que vous prendrez réellement du plaisir à écrire et ça, c’est sans doute le plus important de tout.

Pour ma part, j’aime rester au calme, sans aucun bruit parasite et perdre la notion du temps, mais lors d’une séance d’écriture un peu longue (tout un après-midi par exemple), le silence finit par peser. Malheureusement, je me laisse très facilement distraire, j’opte donc pour des musiques de type instrumentales, comme des bandes originales de film. Ajoutez à cela un bon thé vert bien chaud et vous obtenez ma formule magique ; en route pour l’écriture ! N’hésitez pas à nous faire partager vos habitudes, qui sait, vous pourriez bien inspirer d’autres passionnés qui n’auraient pas encore trouvé l’ambiance qui leur correspond !

Partager

2 comments on “Écrire : Se mettre en condition pour un travail efficace

    1. Vanessa Post author

      Bonjour

      Contente de lire que nos conseils peuvent vous être utiles, j’espère que ceux à venir le seront tout autant !
      Bonne écriture 😉
      Vanessa

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *