Introduction à la conjugaison

      Aucun commentaire sur Introduction à la conjugaison

Pour bien commencer, voici un avant-propos pour vous permettre de mieux comprendre la conjugaison française.

On nomme conjugaison l’énumération des différentes formes du verbe donnant les indications suivantes : la personne, le nombre, le temps, l’aspect, le mode et la voix. Le verbe occupe une place particulièrement importante dans la phrase, il crée un lien entre les différents mots qui la constituent, enlevez-le et elle se retrouve bien souvent privée de sens. Le français n’exclut cependant pas l’utilisation de phrases nominales (phrases dénuées de verbe), mais elles restent plus rarement employées :
Ex : Ce chat, quel paresseux !

Sans verbe, la phrase perd toute notion de temporalité. C’est grâce à lui que l’on peut déterminer si l’action est pleinement accomplie ou non.
Ex :
L’action est en train de se dérouler :
Le chat mange comme un affamé.

L’action est terminée :
Le chat a mangé comme un affamé.

LES CATÉGORIES VERBALES

Il en existe six, précédemment citées :
– la personne
– le nombre
– le temps
– l’aspect
– le mode
– la voix

Chaque forme verbale résulte de la combinaison de ces six catégories.
Ex : Il a mangé
Dans cet exemple, le verbe est formé grâce à la personne (la troisième), au nombre (le singulier), au temps (passé), à l’aspect (passé composé), au mode (l’indicatif) et à la voix (actif).


1 – LA PERSONNE

Il s’agit de la personne qui effectue l’action désigné par le verbe, lui-même accordé avec son sujet.
On distingue trois personnes distinctes :
* La première, qui indique que le sujet du verbe est la personne qui parle (par exemple, lorsque vous racontez votre journée « J’ai fait ceci, j’ai fait cela », vous êtes à la fois sujet du verbe et locuteur)

* La deuxième, qui indique que le sujet du verbe est la personne à qui on parle (par exemple : tu as beaucoup de chats.)

* La troisième, qui indique un sujet extérieur à la conversation. Cette personne, absente, d’une certaine manière, est parfois nommé non-personne. Cette personne désigne indifféremment un être animé ou un objet (à l’inverse des deux précédentes qui impliquent nécessairement une humanisation du sujet, par exemple lorsque vous parlez à vos animaux). Le sujet peut donc être un pronom personnel mais aussi un nom ou encore un pronom d’une autre classe.
Il dort
Le chat dort
Tout est calme.

C’est également à la troisième personne que s’emploient les verbes impersonnels. Ils n’ont pas réellement de sujet (il neige), mais, les règles de la conjugaison française exigent la présence d’un pronom devant un verbe conjugué (sauf pour quelques exceptions).On peut également noter, dans certains cas que le réel sujet de la phrase est l’élément suivant le verbe.
Ex : Il se passe d’étranges phénomènes.

2 – LE NOMBRE

Les variations de nombre (communes au verbe, nom, adjectif…), déterminent la quantité de personnes ou de choses qui exercent la fonction de sujet. On distingue ainsi le singulier (une seule personne), du pluriel (au moins deux personnes). Le nombre va de paire avec la personne, ainsi, c’est le sujet qui déterminera le nombre du verbe.

* Nous n’indiquent pas que le sujet est plusieurs je puisque celui-ci est unique, mais une addition d’un je et un ou plusieurs tu ou il.

* Le vous de politesse et le nous de modestie et d’emphase :
Dans la langue française, on emploie la deuxième personne du pluriel en guise de forme de politesse (le vouvoiement).
Dans certains cas, on peut également employer la première personne du pluriel pour désigner une seule personne. C’est le cas dans certains ouvrage où l’auteur ne se désigne pas directement.
On trouve également un nous d’emphase donnant ainsi plus d’importance au sujet.
Ex : Nous, administrateur de ce forum, donnons des cours de français.

Dans chacun de ces trois cas, le verbe doit être accordé au pluriel.

3 – LE TEMPS

L’action décrite par le verbe se situe nécessairement dans le temps et se distingue rigoureusement du moment où l’on parle selon si elle lui est antérieure (passé), simultanée (présent), ou postérieure (futur).

4 – L’ASPECT

L’aspect d’un verbe sert à donner une indication supplémentaire sur le déroulement de l’action. Il permet d’indiquer si l’action est accomplie ou non accomplie ou encore déterminer les limites temporelles de l’action (la valeur de l’aspect est alors limitative ou non limitative).

Ex :
Le chat dormait tranquillement.
Le chat dormit toute la journée.

Dans le premier cas, on ne donne pas de limites temporelles à l’action, on ne s’intéresse ni à son origine ni à sa fin, contrairement à la seconde phrase.

Le chat dort.
Le chat a dormi.

La première phrase indique que l’action se déroule alors que la seconde, indique qu’elle est terminée au moment où l’on parle.

5 – LE MODE

On distingue deux catégories de modes : les modes personnels, et les modes impersonnels.

* Les modes personnels :
Il s’agit de l’indicatif (qui comporte aujourd’hui le conditionnel longtemps considéré comme un mode à part entière), du subjonctif et de l’impératif.
L’indicatif et le subjonctif comporte une déclinaison en trois personnes au singulier ainsi qu’au pluriel, alors que l’impératif n’a pas de troisième personne ni de première personne du pluriel.

* Les modes impersonnels :
Il s’agit de l’infinitif, du participe et du gérondif, qui permettent d’employer des verbes comme des mots d’autres classes :
Ex : Le travail terminé, les ouvriers s’en allèrent.
Ici, terminé est épithète du sujet Le travail.

6 – LA VOIX

La voix est là pour permettre de distinguer la manière dont le sujet est impliqué dans l’action.

* La voix active :
Le sujet effectue l’action, on dit qu’il est l’agent.
Le chat mange la souris.

* La voix passive :
Le sujet subit l’action, on dit qu’il est le patient.
La souris est mangée par le chat.

Lors de la transposition d’une phrase d’une voix à l’autre, on remarque que le complément d’objet utilisé à la voix active (ici la souris), devient le sujet de la phrase à la voix passive, et que le sujet à la voix active (le chat) devient le complément d’agent.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *