L’écriture s’apprend-elle ?

      Aucun commentaire sur L’écriture s’apprend-elle ?

Écrire, une passion pour bien des gens, mais aussi un métier pour d’autres. Mettre des mots sur ses idées, mettre du sens dans ses mots. Juxtaposer les mots, juxtaposer les phrases, mais pas seulement. L’écriture implique la lecture, qu’elle soit destinée à un public ou bien à soi-même. Écrire ce n’est pas seulement aligner des mots, c’est les combiner, les lier ; leur donner du sens, en faire un ensemble, les souder entre eux pour faire naître un tout dont ils deviennent le cœur. Écrire c’est utiliser la richesse d’une langue et repousser les possibilités d’expression qu’elle nous permet. Manier les mots pour être compris, pour partager, pour intéresser voire pour captiver. L’écriture est un jeu, mais un jeu qui effraie. Le français est une langue difficile et la peur d’écrire des « bêtises » peut vous assaillir, vous faire douter.

N’ayez crainte jeunes Scribouillards, aucun obstacle n’est insurmontable ! Non, l’écriture n’est pas réservée à une élite intellectuelle digne du prix Nobel de littérature ni à ceux qui savent parfaitement manier la langue. Gardez à l’esprit que tout le monde n’apprécie pas les longues phrases alambiquées et les grandes emphases, les qualités attendus dans un texte diffèrent d’une personne à l’autre ; parce que tous les lecteurs sont différents, les auteurs doivent être différents. Personne ne vous en voudra si vos textes présentent des imperfections du moment que vous faîtes de votre mieux. Gardez à l’esprit que vous n’êtes pas des professionnels et que la seule limite à ce que vous pouvez écrire se situe en vous-même : votre imagination. Je vous entends d’ici ; c’est bien beau d’avoir de l’imagination si on ne sait pas utiliser les bons mots. Et c’est là le cœur du problème : l’écriture s’apprend-elle ?

Eh bien oui jeunes Scribouillards ! Et vous n’êtes plus seuls dans cette quête. L’important est d’oser se lancer en utilisant ses propres mots, ne pas chercher son style tout de suite, mais seulement se laisser aller au plaisir de l’écriture. C’est à force de pratique et de conseils que l’on se familiarise avec cet exercice et c’est en écrivant ce qui nous plait qu’on y prend goût. Si vous avez à cœur d’améliorer vos textes, c’est surtout d’esprit critique dont vous aurez besoin. Sur ce blog le Scribouillard vous donne toute sorte de conseils pour vous aider à vous sentir à l’aise avec l’écriture, mais ça ne suffit pas ! Faites-vous relire par votre famille, par vos amis, recueillez les avis de vos lecteurs… C’est en collectionnant les remarques qu’on s’améliore. Un texte ne vous plait pas ? Ne le boudez pas. Surtout, ne pas se décourager. Il n’y a pas de cas désespéré, dîtes-vous que vous pouvez y arriver si vous vous laisser du temps. Écrivez comme vous le sentez, faîtes des brouillons puis revenez-y plus tard, corrigez ou recommencez. Dîtes-vous qu’écrire nécessite des corrections, que vous ne serez jamais parfait ; ce n’est donc pas un drame de ne pas l’être dès le départ. L’important reste de donner le meilleur de vous-même. Nous sommes tous des scribouillards potentiels. Vous pouvez apprendre des bases, suivre des conseils, mais le meilleur guide restera votre passion.

Le plus dur à acquérir lorsqu’on se lance est sans doute la confiance en soi. Si vous souhaitez faire lire votre texte, la peur a parfois tendance à nous pousser à le dévaloriser, ainsi, nous paraîtrons moins touchés s’il ne plait pas. Ne vous voilez pas la face ; vous avez écrit ce texte, vous y avez passé un certain nombre d’heures, vous serez toujours affecté par une critique. Prenez le temps d’écrire pour vous avant de partager vos récits, ne vous forcez pas ; vous n’avez aucune obligation sinon celle de vous faire plaisir. Et n’oubliez pas ; le Scribouillard serait ravi de vous donner son avis sur vos débuts !

« Chaque auteur doit écrire comme s’il était le premier, il doit se réinventer une façon d’écrire. »
Santiago Gamboa

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *