Vol et commerce de fanfictions

      Aucun commentaire sur Vol et commerce de fanfictions

Les fanfictions, écrites dans le but de prolonger le plaisir de l’œuvre originale sont partagées avec plaisir par leurs auteurs qui les mettent gratuitement à la disposition des communautés de lecteurs.

Depuis quelques jours pourtant, on peut retrouver sur Google Books des fanfictions mises en vente par un individu peu respectueux des lois et des auteurs. En effet, outre le cadre légale rendant impossible le commerce de fanfictions, l’ambitieux Jason Matthieu (pseudonyme ?) vole des textes sur les plateformes gratuites de publication. Il met ainsi en vente des œuvres sur lesquelles il ne détient aucun droit à l’insu de leurs véritables propriétaires. Rapidement repéré, l’événement a secoué les auteurs de fanfictions provoquant une vague de solidarité envers ceux qui ont été volés. Ainsi, grâce à une avalanche de commentaires dénonçant ses actes et insistant sur le caractère gratuit de la publication d’origine, plusieurs textes ont été retirés de la vente.

Dans le secteur de la fanfiction, le plagiat n’est pas chose rare et il reste la bête noire des auteurs qui donnent librement accès à leurs textes en toute confiance. C’est toujours un coup dur de retrouver son texte volé sans aucun scrupule et le phénomène de la vente de fanfictions pourrait être un obstacle de plus pour certains : publier sur internet est une importante décision car on partage alors beaucoup d’investissements que d’autres risquent de s’approprier. Faut-il sécuriser d’avantage les sites de publication ? De nombreux sites internet empêchent le vol de leur contenu avec des fonctions comme l’interdiction du clique droit ou de raccourcis clavier. Cela pourrait en effet décourager les plus novices. Malheureusement, rien n’est sûr à 100% à moins de ne plus publier, mais ainsi, on se prive du plaisir du partage avec des lecteurs honnêtes et enthousiastes. Le lien qui se crée alors ne vaut-il pas une petite prise de risques ?

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *